dimanche 13 novembre 2016

Écrire à la manière de Robert Munsch

Comme vous le savez, je suis en pleine période de transition concernant mon enseignement de l'écriture au primaire. La semaine dernière nous avons travaillé l'oeuvre de Deborah Diesen: "Une photo d'école ratée".  Nous avons également rédigé ensemble une superbe histoire sur le costume d'Halloween de Nick. C'était un moment inoubliable et il fallait en faire quelque chose. Nous sommes en train de finaliser les dessins et nous utiliserons Book Creator. Je vous en reparlerai bientôt.


En fait, depuis déjà 2 semaines, les élèves travaillent la fluidité avec les albums de Robert Munsch car ils sont toujours motivés à recevoir des badges et à faire partie du livre de records.

Cette semaine, nous avons approfondi notre analyse sur les oeuvres de l'auteur Robert Munsch. Il a fallu lire plusieurs albums, en lecture à soi, lecture à deux et lecture à la maison.  Durant nos lectures interactives en classe, nous avons fait ressortir les moyens que l'auteur utilise pour rendre ses oeuvres intéressantes. Par la suite, au TNI, nous avons fait une tempête d'idées sur les processus de l'auteur: Robert Munsch raconte des histoires avec: des actions, des dialogues, des bruits (onomatopées), des nombres, des sentiments, des phrases répétées. J'ai donc conçu un tableau d'ancrage afin de m'y référer plus tard avec eux, au besoin. Je sais que les tableaux d'ancrage doivent se faire pendant la mini-leçon, en classe, avec les élèves, mais j'ai préféré me préparer d'avance....


Afin de nous aider à écrire nous aussi, une histoire comme Robert Munsch, nous avons sorti une liste de petits  moments de vie. Par exemple : un tour en motoneige, une aventure à la pêche, la boîte à lunch perdue, en retard, un rendez-vous chez le dentiste, un sac d’école trop lourd, blessure sur la cour d'école, un gros dégât...

Durant une autre période, nous avons voté et choisi de faire une histoire sur le thème: "En retard pour l'autobus". En équipe de 2, ils devaient débuté l'histoire en ajoutant les procédés de l'auteur. Bref, 20 minutes extraordinaires: ils n'ont pas arrêté d'écrire!!! La majorité des équipes ont écrit 2 pages! C'était excellent! 

Ensuite il fallait prendre le temps de partager nos essais "à la Munsch". Les  amis écoutaient les histoires, puis, à chaque histoire quelques-uns commentaient en nommant une réussite ou un défi Munsch. Par exemple: "il y a beaucoup de dialogues", "on pourrait ajouter des bruits" etc.

Le lendemain, lors de ma période de français, je voulais faire un retour sur le groupe du nom en grammaire, mais ils m'ont demandé: "Quand allons-nous commencé notre histoire madame Kathy?" 

Je n'avais pas le choix!! J'étais trop contente de voir leur enthousiasme, j'ai donc remis le schéma de Robert Munsch en miniature, et le gabarit d’écriture de madame Valérie.  J'en ai même profité pour m'entretenir avec quelques amis pour s’assurer du processus et des idées.  Ce fut une semaine fantastique!

Bien sûr, nous n'avons pas encore terminé nos histoires...

J'ai bien hâte de vous les partager!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quoi de neuf?

Les ateliers d'écriture: On se lance?